Pour des contraintes budgétaires, 20% des Français ne partiront pas en vacances cet été…

Pour faire des économies, j’ai décidé de profiter des ponts de mai pour pré-tester TravelCar, le leader de l’autopartage entre voyageurs. L’objectif, partager pour gagner de l’argent, tout en voyageant.

Il existe aujourd’hui différents moyens de réduire une partie des frais liés au voyage et notamment les transports: covoiturage, autopartage, parking au rabais… aux aéroports, gares comme en centres-villes.

Les coûts de stationnement longue durée d’un véhicule sont très élevés. Ils peuvent même parfois compter plus que le billet de voyage lui-même. En ce mois de mai, pour stationner du vendredi soir au lundi après-midi à l’aéroport de Roissy, il me fallait compter environ 90 euros. Face à ce constat, j’ai voulu tester le service d’autopartage entre voyageurs, TravelCar. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe (ou ce nouveau nom, c’était encore TravelerCar en début d’année) en plus de vous faire économiser les frais de parking, le service propose de vous faire gagner de l’argent, en louant votre véhicule en votre absence.

Je pensais qu’il fallait rester un minimum de temps pour pouvoir bénéficier du service, mais même pour trois jours, j’ai pu réserver un parking gratuit à l’aéroport de Roissy, enfin plus précisément, au parking de l’hôtel Pullman de Roissy.

Concrètement, c’est un peu d’organisation tout de même… Comme quand je loue mon appartement sur Airbnb et que je compte 1 journée de ménage avant la venue de mes hôtes, pour louer ma voiture j’ai pris 2h pour faire un grand nettoyage. C’était l’occasion! Titine est passée à l’aspirateur et au jet d’eau pour être comme neuve, de l’intérieur et que cela se voit de l’extérieur !

Bien entendu, j’ai pris la précaution de faire le plein avant et d’imprimer le kit d’information transmis sur mon compte. Le jour J, j’ai pris une bonne marge d’avance pour ne pas être stressée par l’heure d’embarquement. En arrivant au parking, j’ai présenté ma carte grise demandé à l’agent de m’aider à faire  l’état des lieux – soit une vingtaine de photos de Titine sous toutes les coutures. Ce fut simple, rapide et efficace. A 5 minutes de mon terminal, je suis partie l’esprit léger, quitter la grisaille parisienne.

voyage-en-voiture - ô magDe retour, Titine m’attendait. Elle n’avait pas été louée. Je ne serai donc pas rétribuée cette fois, mais je ne m’attendais pas, en dernière minute et sur si peu de temps, à pouvoir couvrir mon loyer. Je voulais surtout tester le service et ne pas payer le parking !

Pour cet été, je compte laisser ma voiture deux semaines. L’économie du parking ajoutée au gain de la location pourrait être de près de 400 euros !

Nous verrons bien !

Recommended Posts